I can't understand your words, but I hope they're friendly [Arunja]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I can't understand your words, but I hope they're friendly [Arunja]

Message par Mikaël Swartson le Mar 14 Mar - 4:24

I can't understand your words,
but I hope they're friendly
I hope I'll understand you one day...
Mikaël ✧ Arunja
La nuit était tombée depuis quelques temps, mais pas assez longtemps pour que tu n’oses sortir de ta cachette. Tu savais que les titans mettaient un peu de temps à perdre leur énergie, à s’assoupir face à la disparition du soleil. Tu préférais aussi attendre, juste au cas que l’un de ceux dans les parages aurait plus de réserve que les autres. Tu n’avais encore jamais vu de Titan marchant de nuit, mais tu ne voulais pas y songer. Tu avais adapté ton mode de vie à la leur diurne en devenant nocturne. Tu n’imaginais pas le bouleversement qu’une telle rencontre te ferait!

Après ce qui te sembla être une heure, ou peut-être deux, tu sortis enfin d’où tu avais trouvé refuge; la cave extérieur d’une maison abandonnée. Tout du moins, pensais-tu qu’il s’agissait d’une cave. Avec sa porte externe, caché sous la terre, les titans ne se doutaient pas de ta présence et te laissaient ainsi tranquille. Elle ne valait pas un bon creux au sommet d’un arbre géant, ou une caverne dans le flanc d’une montagne, mais elle avait l’avantage que tu pouvais y accumuler plus facilement des ressources sans à avoir à te transformer pour les monter; juste pour les transporter.

Avec méfiance, tu regardas autours de toi. Le ciel noir brillait sous un couvert étoilé, la lune n’existait pas. La beauté de la scène te fis sourire et tu tendis une main vers le ciel, comme lorsque tu l’admirais avec tes parents. Un souvenir que tu chérissais, comme tous les autres que tu avais toujours et qui te redonnaient le sourire. Tu cachais au fond de ton esprit les autres, ceux qui éveillaient les cauchemars. Ceux que tu avais à cause de Daemon.

Vous ne vous entendiez pas toujours sur la marche à suivre de nuit. Parfois tu ne voulais pas amasser de nourriture et juste admirer le paysage nocturne, te baigner dans l’eau froide d’une rivière ou explorer tout simplement un village en ruine. Mais cette part de toi gagnait souvent contre ta volonté; Daemon était une personnalité dominante, dangereuse et imprévisible. Il était celui qui savait le mieux vous défendre dans ce monde apocalyptique. La preuve étant que les humains n’avaient su contenir les Titans, ils avaient trouvé le moyen d’entrer! C’est ce qui arrive lorsque l’on sous-estime ses adversaires, lorsque l’on se surestime.

Après quelques minutes à admirer le ciel, tu soupiras. La nuit ne durerait pas éternellement; il vous fallait vous dépêcher. Les champs alentours étaient devenu sauvage, ce qu’il contenait n’était pas encore à maturité pour l’heure et il te faudrait attendre le bon moment. Tu aimais être entre ces immenses murs pour cela; les champs abandonnés se ressemaient seuls pour plusieurs choses et donc il était plus aisé pour toi de trouver de la nourriture. Même s’il venait alors des temps plus difficiles.

N’y pensant pas d’avantage, tu attrapas un sac de cuir de ta fabrication et le mis sur ton dos. Tu en avais un tressé avant, mais il n’avait pas trop aimé la transformation. Alors tu avais décidé d’en faire un grand en cuir, avec deux lanières pour les épaules et une corde pour le refermer lorsqu’il serait plein! Inventif que tu étais, tu adorais cette idée. Et au moins Daemon ne le brisait pas en se transformant. Tu fermas les yeux, laissant cette part sombre de toi prendre le dessus.

Daemon rouvrit les yeux et craqua leur cou, soupirant de frustration. Quel stupide humain! Encore une chance qu’il acceptait volontiers de partager son corps et de ne pas le dévorer de l’intérieur pour prendre sa place. Les choses seraient tellement plus simples. Il pourrait faire ce qu’il voudrait, tuer d’autres comme lui durant toute la nuit, les dévorer, puis dévorer des humains qui oseraient le confronter! Sauf qu’il devait admettre qu’il avait besoin de l’autre pour son imagination, son inventivité et ses connaissances en survie.

Mordant violemment leur langue tout en courant, le shifter sentit la transformation opérée et bientôt il courait à quatre pattes. Ses mains griffues touchant le sol, ses jambes arrière le propulsant et le vent dans sa longue chevelure d’ébène. La liberté, voilà ce qu’il embrassait pleinement en cet instant. Il plaignait les humains pour cela; ils s’étaient enfermés dans des cages de pierres en bon petit gibier qu’ils étaient, donnant l’occasion à ses semblables de se faire un buffet à volonté lorsqu’ils étaient entrés dans cette ville détruite.

Mais il s’en foutait! Ils avaient décidé de se battre, adoptant une stratégie ridicule et qui ne faisait que leur gagner du temps, rien d’autre. Daemon savait très bien qu’il existait toujours un moyen de briser ce que l’humain fabriquait, de les atteindre quand ce n’était pas eux qui venaient dans leurs mains. Il faut croire que ces insectes n’apprendraient jamais de leurs erreurs.

Après quelques temps de déplacement Daemon s’arrêta. Il avait trouvé une rivière, sans doute pas naturelle, non loin d’une source de nourriture; une petite forêt banale, sans doute servait-elle à alimenter les villages alentours en bois. Là, Mikaël trouvait poissons, champignons et autres aliments. Sinon ils iraient ailleurs. Peut-être qu’un champ quelque part leur offrirait à manger? Naturellement, le Shifter abandonna cette enveloppe qui était sienne de par nature et toucha le sol de ses pieds avant de laisser de nouveau sa place. Il savait que l’autre détestait s’éveiller dans le titan et il n’avait pas envie de l’entendre crier
.

Mikaël s’étira en reprenant le contrôle de son corps avant de bailler. Il avait l’impression que Daemon avait fait craquer tous leurs os et, le connaissant, cela ne le surprendrait même pas. Il sourit joyeusement en voyant la forêt et la source d’eau et sans attendre pénétra dans la première à la recherche de quelques ressources comestibles. Après quelques heures, il avait ramassé des baies, des champignons qu’il savait comestibles, ainsi que quelques herbes pour le poisson qu’il allait s’attraper. Certes, cela ne valait pas un gibier, mais l’adolescent n’avait pas eu envie de devoir cacher une telle dépouille au risque de la gaspiller. Il préférait chasser lorsqu’il se cachait en forêt justement.

Cependant, cela faisait un moment qu’il n’avait pas mangé de poisson. Armé d’un bâton à l’extrémité pointu – il venait de le taillé pour cet usage – il s’approcha de la rivière, près à percer un poisson lorsqu’il entendit du bruit. Se figeant tel un cerf apeuré, il regarda autour de lui, cherchant la source du son. Le pire qui lui venait en tête étant les humains.
© Starseed
avatar
Mikaël Swartson

Messages : 14
Date d'inscription : 06/03/2017
Localisation : Inside Maria

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I can't understand your words, but I hope they're friendly [Arunja]

Message par Arunja Khan le Lun 20 Mar - 12:22



   
I can't understand your words,
but I hope they're friendly

   

La nuit s’installait sur le Mur de Maria délaissé depuis l’attaque du Titan Colossal. Tandis que les Titans partaient se coucher, d’autres allaient s’animer. Tout d’abord les nombreux animaux sauvages qui avaient commencé à repeupler le Mur Maria abandonné en catastrophe.

Arn avait attendu un peu avant de sortir de sa planque en compagnie de son chien. Il en avait profité pour se reposer comme si il ne dormait pas assez en journée. Mais, personne ne le contraignait, il faisait ce qu'il voulait, il vivait à son rythme, seule son environnement lui imposait les règles pour survivre. Une fois debout et assuré que les Titans seraient en état léthargique, Il se transforma en Titan pour aller chercher de la nourriture. C’était l’Eté et la nourriture abondait. Mais Arn savait qu’il ne fallait pas prendre plus que nécessaire, car sa famille lui avait toujours appris que les humains n'étaient pas seuls et que tuer sans raison n'était pas une bonne chose. Il avait pris un sac de jute qui servait à la base au transport et au stockage des céréales avec encore le nom du propriétaire de l’exploitation agricole d’où venaient les céréales, mais qui était bien pratique pour le transport en tant que Titan. Arn allait descendre de son arbre maintenant que la nuit était suffisamment avancée. Il attrapa le sac de jute dans sa bouche et mit son chien sur ses épaules avant d’entamer la descente. Grâce à ses membres griffus, il pouvait grimper habilement sur des surfaces verticales. Bien pratique pour nicher en hauteur hors de portée des Titans.

Une fois au sol, Arn devait rester tout de même très prudent malgré l’absence de Titans. La nuit, de nombreux prédateurs avaient réinvesti le terrain depuis la disparition des humains. Les plus nombreux étaient sans doutes les loups qui chassaient en meute et qui avaient attaqué dans un premier temps le bétail livré à lui-même avant de se rabattre sur les chevaux abandonnés du Bataillon d’Exploration et les soldats blessés. Malgré sa forme Titanesque, Arn restait méfiant vis-à-vis des canidés et cherchait à ne pas entrer en concurrence avec eux.

Sous sa forme Titanesque, Arn changeait peu de personnalité et contrôlait à la perfection ce corps de Titan. En même temps cette créature n'était pas bien robuste et le jeune homme avait appris à le maîtriser très jeune. Et ce Titan s'était révélé être un élément clé pour sa survie. Les transformations longues et fréquentes avaient poussé le jeune shifter à opter pour un pagne en guise de tenue sous forme humaine. L'avantage, c'est que c'était pas très compliqué à confectionner avec différents tissus ou peaux de récupération et moins risqué si ça fusionnait avec le Titan contrairement à une tenue plus élaborée.

Le shifter avait décidé d’aller à la pêche, les truites commençaient à remonter le cours d’eau artificiel. Pour le Titan, c’était une opportunité d’avoir un peu de poisson pour varier les repas. D’autant que son chien allait pas mal aider à attraper les proies. Arn devait traverser les plaines et les villes abandonnées avant d’arriver à sa destination. Il croisa des troupeaux de divers grands herbivores sauvages qui avaient eux aussi commencé à repeupler les lieux. Il vit des bisons, des cerfs et des tarpans. Les herbivores sauvages avaient aussi bien profité de la disparition des humains à Maria. Ils n’étaient plus chassés à outrance, mais régulés par des prédateurs naturels. Malgré sa forme Titanesque, Arn savait que certains de ces herbivores pouvaient se révéler dangereux, même pour un Titan de son gabarit. Il passa à côté d’un troupeau de bisons dont les mâles n’avaient pas attendu pour signaler à la créature qu’elle n’avait pas intérêt à les embêter. Il croisa aussi deux loups proches d’une carcasse de cheval fraichement tué. C’était une monture du Bataillon d’Exploration. Il remarqua d’ailleurs qu’un des canidés tenait un bras humain entre ses crocs. Décidément, les expéditions de ce corps militaire étaient une aubaine pas seulement pour les Titans.

Le Titan arriva dans les ruines d’une ville abandonnée. La végétation avait déjà repris ses droits sur les bâtiments. De nombreux objets et ossements trainaient encore au sol. En même temps, les pillards étaient sûrement assez rare. En tout cas, Arn n’avait pas croisé d’autres survivants humains depuis la tentative de reconquête de Maria. Diverses plantes grimpaient sur les murs des maisons abandonnées. Les vitres étaient pour la plupart brisées. Le shifter vit un Titan en état léthargique et passa son chemin en toute discrétion.

Après sa traversé, il arriva enfin à destination. Le cours d’eau artificiel était enfin là. Il se dirigea vers celui-ci et fit descendre son chien de son dos. L’animal se posta à côté du Titan afin de guetter la nourriture. Arn se servait d’un doigt allongé terminé par une griffe recourbée pour harponner le poisson. C’était bien pratique pour monter aux arbres et aussi pour pêcher ou gratter l’écorce afin de déloger les larves d’insecte. Il attendit quelques secondes et plongea sa griffe dans l’eau, mais il n’attrapa rien, le poisson avait été bien trop rapide. Il devait alors retenter le coup, c’est ce qu’il fit et cette fois, ce fut la bonne. Il réussi à harponner une truite. La proie frétillait furieusement et Arn s’empressa de la mettre dans le sac de jute.

Arn allait reprendre sa pêche quand il entendit un bruit. Il se mit aussitôt en alerte et le chien se mit à aboyer. Le Titan huma l’air, ça sentait le l’humanoïde, Titan ou humain. Aussitôt il vit le chien en aboyant partir à toute vitesse vers la zone d’où venait l’individu. L’animal restant sourd aux appels de son maître, ce dernier ce mit à le suivre au pas de course après avoir pris son sac, se repérant aux odeurs et aux aboiements. Le chien s’arrêta et Arn le rejoignit aussitôt et se stoppa voyant sur quoi il venait de tomber. Un autre Titan et à son air apeuré, son équipement, c’était sans doutes un shifter. Arn recula lui aussi intimidé ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre. Prudence était même de sûreté. Malgré la curiosité de voir un autre shifter, ce fut l’instinct de survie qui l’emporta. Arn attrapa son chien et le chargea sur son dos, il jeta la truite devant l’étranger avant de fuir vers la forêt sans demander son reste en priant qu’on ne le suive pas.

 
avatar
Arunja Khan

Messages : 11
Date d'inscription : 10/02/2017
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum